top of page

NEWS

Exposition Une sur Trois à l'École Nationale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse

POST INSTAGRAM (1).jpg

Table Ronde : "En quoi nos récits sont politiques ?"

À l'occasion de la sortie du podcast Nous guérir, Juliette Carle sera présente à la soirée de lancement le 4 février de 17h à 22h à la Flèche d'Or, à Paris.

Nous Guérir
est une série documentaire en 5 épisodes sur les conséquences des violences sexuelles et les chemins de réparation réalisée par Malika Beloucif et Alice Lefilleul.

 

Juliette Carle interviendra durant la table ronde: "En quoi nos récits sont politiques?", avec Nils Loret auteur du documentaire sonore "Ce qui nous brûle", Jamal de JINS - le 1er podcast sur la sexualité des personnes arabes et/ou musulmanes et nous diffuserons notre interview avec Axelle Jah Njiké autrice du podcast "La fille sur le canapé".

 

Informations : 

Soirée de lancement Podcast Nous Guérir

Le 4 février de 17h à 22h

À la Flèche d'Or

102 Bis Rue de Bagnolet

75019, Paris

Table ronde : de 18h15 à 19h15

Événement reporté : nouvelles dates à définir

Capture d’écran 2024-02-20 à 16.30.29.png

Evénement FÂME - Fonds de Dotation Oui Care

Retour sur l'événement FÂME où Juliette Carle était présente pour montrer et parler de l'exposition Une sur Trois.

Le jeudi 14 décembre, la série
documentaire
Une sur Trois était exposée dans la cadre de l'événement FÂME : reconstruction des femmes post-violences, organisé par le Fonds de Solidarité Oui Care présidé bénévolement par Agnès Chapsal.


Dans le cadre d'une table ronde animé par Pierre-Yves Ginet qui a mis en lumière les chemins de reconstruction en tant que femme, mère et professionnelle, Juliette Carle a eu l'occasion de présenter sa démarche artistique et l'importance de l'Art et de la Photographie dans la reconstruction après des violences.

Cette table-ronde réunissait des intervenantes remarquables telles qu'Isabelle Rome, Marine Renard de la CIDFF de la Sarthe ainsi que Pauline Georges de Solidarité Femmes 72, Carlotta Gradin, PhD du groupe Kering, Leïla HEURTAULT et Marjorie Ciry. Leurs témoignages et leurs expériences ont pu mettre en lumière l'importance des associations dans le travail de reconstruction ainsi que les entreprises.

IMG_0634.HEIC

L'exposition Une sur Trois au Ministère de l'Économie

Pendant deux semaines et à l'occasion de la Journée Internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, l'exposition Une sur Trois était exposée au Ministère de l'Économie.

Le mercredi 22 novembre, Juliette Carle a également participé à un Webinaire sur les violences intrafamiliales, leurs enjeux et impacts dans le monde du travail, en compagnie Séverine Lemiere, Maitresse de conférences IUT de Paris - Présidente de l’Association FIT une femme un toit, Docteure Sandrine Elstejn-Chaouat, médecin du travail, Jessica Bachet et Solène DERSOIR, assistantes de service social  et Yacine Seck Doré, cheffe du département des politiques de recrutement, d’égalité et de diversité de la Direction générale de l’administration et de la fonction publique.

Une conférence pour marquer l'importance de parler de ces violences, et cela même au travail. Le travail étant la plus grande partie de nos journées, il peut être une sécurité pour les femmes victimes de violences conjugales.

IMG_0022.jpg

Soirée Imprescriptibilité des crimes sexuels sur mineur.e.s

Retour sur la Soirée Imprescriptibilité des crimes sexuels sur mineur.e.s pour laquelle j'étais très fière de participer et de faire les photos et quelques capsules vidéos.

Cette soirée nécessaire, qui a eu lieu une semaine avant la publication du rapport final de la Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles (CIIVISE), avait pour but de lancer un appel fort pour l’hashtag#imprescriptibilité des crimes sexuels sur mineur·es.

👉 Chaque année en France, 160 000 mineur·es au moins sont victimes de violences sexuelles. 80% de ces victimes sont des filles. 90% des agresseurs sont des hommes. Ces violences sexuelles ont lieu le plus souvent dans le cercle proche de l’enfant. Elles s’accompagnent aujourd’hui aussi de partages d’images des violences sur internet, constituant un double traumatisme pour les victimes.

Avec de nombreuses activistes, féministes, artistes et expertes comme Sandrine Rousseau députée de Paris à Assemblée nationale, Muriel Salmona psychiatre psychotraumatologue, Andréa Bescond autrice des "Chatouille", Typhaine D comédienne et autrice, Lucile Peytavin autrice du "Coût de la virilité", Mine Günbay directrice générale de la Fédération Nationale Solidarité Femmes, Piques Celine du Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes et Osez le Féminisme, Hélène Bidard élue à la Ville de Paris, Claire B. fondatrice du Collectif enfantiste, Stephanie Vuilquez thérapeute féministe, Marie Rabatel membre permanente de la CIIVISE et beaucoup d'autres, nous avons également lancé ce lundi 13 novembre une tribune et nous appelons la France à emprunter le chemin de l’imprescriptibilité des crimes sexuels sur mineur.es (pour commencer) et rejoindre les 29 pays dans le monde qui ont fait ce choix-là.

Les crimes sexuels sur mineur·es sont des crimes contre notre avenir commun, ils sont un crime contre notre humanité.
Nous avons le devoir de les rendre imprescriptibles.

Capture d’écran 2024-02-20 à 16.34.08.png
DSC_9105.jpg

Abonnez-vous à ma newsletter :

Merci de vous être abonné !

bottom of page