top of page

Intégration en Cours
2016

De 2015 à 2016, Juliette Carle a travaillé dans un centre d’hébergement d’urgence situé Porte de Saint-Ouen. Ce centre accueillait deux cents hommes isolés originaires du Soudan, d’Érythrée et surtout d’Afghanistan.


Avec son équipe, ils devaient trouver de la nourriture, des vêtements et organiser des activités sportives et culturelles pour rompre le quotidien d’attente et d’ennui de ces hommes.


Un jour, ils sont allés au musée où, avec leur accord, elle les a photographiés.


Durant plusieurs mois, Juliette les a suivis dans les musées de Paris.
Ces images laissent voir des sourires, de la découverte et nous amènent à nous interroger sur la représentation des réfugié.e.s et personnes immigré.e.s dans nos sociétés. L’esthétisme majestueux des musées de Paris crée un parallèle avec les images dévalorisantes surréprésentées du migrant dans les médias.

bottom of page